You are here
Home > Général > Perfect Dark : retour sur le jeu de Nintendo 64

Perfect Dark : retour sur le jeu de Nintendo 64

Perfect_Dark-presentation-du-jeu

Ce jeu de tir à la première personne édité par Nintendo et Rareware est sorti en France le 30 juin 2000. Au sein d’un univers très original et varié, le joueur accomplit des objectifs en éliminant ses adversaires avec une grande sélection d’armes. Le titre possède les nombreux traits de Golden Eye 007. Il peut être joué à 2 ou à 4 joueurs en écran splitté, en mode coopération, contre-opération ou en arène. Il est disponible sur Nintendo 64 à son lancement, puis sur Xbox 360, Xbox live et Arcade. Et on espère pouvoir y jouer avec ce gadget.

Présentation du jeu Perfect Dark

L’histoire se déroule en 2023 et débute avec l’appel au secours d’une doctoresse dans le souterrain de son siège le DataDyne Corporation. Joanna, Dark autrement dit Perfect Dark, une espionne est envoyée pour voler au secours de la scientifique. C’est alors qu’elle a découvert un complot de DataDyne et des Skeddars (des extraterrestres ressemblant à des reptiles). Les Skeddars veulent s’emparer d’un vaisseau spatial enfoui au fond de l’océan pacifique pour exterminer ses ennemis, les Maians. La multinationale accepte de leur prêter main-forte à condition qu’ils soient gratifiés de technologie pour devenir la compagnie la plus puissante du monde. Mais le président des Etats-Unis refuse son soutien dans la recherche du vaisseau, la compagnie Datadyne décide alors de l’exterminer et de mettre à sa place un clone. Mais elle ne sait pas que Skeddars veut de son côté tester la puissance de l’arme en essayant de détruire la terre avec.

Critique du Perfect Dark

Comparé à ses aînés, Perfect Dark a un niveau technique supérieur. La réalisation globale, les effets de lumière, le rendu visuel, et la musique inspirante sont bluffants. Mais il est sorti en fin de vie de N64, voilà pourquoi il n’a pas reçu l’accueil qui le mérite. Le joueur a droit à trois niveaux distincts : agent, agent special ou perfect agent. Après le dernier niveau, il apparaîtra également le niveau Perfect darkness. Le titre se démarque  par l’introduction de Dolby Surround ainsi que le doublage des dialogues. Et même si le scénario est assez simple,  il est bien structuré et rythmé par diverses séquences d’aventures (course automobile, tir, sniper…).  Par ailleurs, il a aussi l’avantage d’offrir une prise en main facile. Les débutants peuvent s’entraîner en se déplaçant discrètement afin de ne pas éveiller l’attention des gardes. Au moindre bruit ces derniers n’hésitent pas à se servir de leurs armes. Cependant, leur périmètre d’action n’est pas vaste et une fois qu’on entre dans une porte, on les a semés. Au début du jeu, le joueur dispose seulement de son silencieux  aux munitions limitées, mais il peut obtenir les armes de ses victimes, par exemple, des lance-roquettes, des fusils à pompe etc. Il est conseillé ainsi d’être économe avec son chargeur et d’éviter de tirer à blanc sur son adversaire. Le titre jouit en outre de boss de fin de niveaux et des bonus qui permettent de motiver le joueur tout en allongeant sa durée de vie. Enfin, pour les spécialistes de FPS en mode multi joueur, Perfect Dark offre plus de niveaux, d’armes, de personnages et aussi de bots. La durée de vie est presque illimitée avec ce mode très addictif.

presentation-perfect-dark

Top